Paillage des toits

Petite pause sur cette image.Elle illustre la technique retenue pour pailler les toits.J’ai mis en place un treillage en bambou (espace 20cm) entre les chevrons de la charpente,qui soutient la paille.

Mis une succession de clous afin de solidariser l’enduit chaux aux poutres.

Coffrage sous la charpente.Tout ça va soutenir 5cm de chaux puis la paille et à nouveau 5cm de chaux.

Coupe toit /paille

Réalisation du corps d’enduit qui sera coulé sur les coffrages = Mélange chaux /sable riche avec un peu de paille pour armer ce mortier.

Pratique un copain qui a l’habitude de faire les foins.J’avais installé un palan mais …

Il servira pour la chaux.

Application de la première couche de chaux puis de la paille.

Remarque: fort de mon expérience du RDC,j’ai décidé de couper les liens des bottes de paille et d’empiler  les galettes qui s’en détachent ,solution bien plus facile à mettre en oeuvre et qui résout le problème du jointoiement des bottes entre elles.(ces galettes correspondent aux coups de presse lors du ramassage dans le champ).

La 2° couche de chaux est appliquée

L’arrière prend forme.

On monte l’OSB qui servira au voligeage.

Puis on le met en place.

Et une fois de plus les nuages menacent.

Le toit se déssine ,on rebâche et on en restera là pour cette fois.

4 jours plus tard c’est l’heure de vérité: on procède au décoffrage. L’enduit a un peu envie d’accrocher.Il faudra huiler les coffrages,quelques galettes sont d’ailleurs venues avec les planches mais ce n’est pas très grave car de toute façon il y aura une couche d’enduit de finition.   Fin du § .

Ce contenu a été publié dans Belle saison 2010. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *