Toit terrasse supérieur

Préparation du « bac » qui recevra la paille puis le toit terrasse supérieur

Après  rebâchage ,préparation de la partie avant qui recevra la paille.

Mise en place de la structure d’accueil du toit terrasse ainsi que des pentes nécessaires à l’évacuation des eaux de pluie.

Passage des coffrages à l’huile de lin et mise en place.

Débâchage du reste du pailler et mauvaise surprise la moitié de la paille a pourri,l’autre partie du toit avait été faite avec de la paille stockée dans la cabane ,mais sous les bâches!… heureusement que j’avais du rab .

Le toit terrasse prêt à être enduit et le pan du toit attenant.

Vous comprendrez mieux le fonctionnement a l’aide de cette coupe. (Pour plus d’infos, rendez-vous dans l’onglet aspect technique)

Mise en place de l’isolation.

Détail sur une descente d’eau du toit.Désolé pour le polyuréthane mais il m’a servi de colle.

Le palan pour tout acheminer avec Gégé comme pilote et mon père au malaxage de la chaux.En équipe de 3 c’est parfait.

Ca prend forme.

Mise en place des chevrons supérieurs et de la chaux.

Puis de l’OSB.

L’évacuation d’eau.

Le toit prend forme.Ce sera tout pour aujourd’hui.

Décoffrage =Pas de problème grâce à l’huile de lin.

Finition du toit terrasse.

Mise en place d’un plastique gaufré d’assainissement de fondation.

Première couche de géotextile.

Présentation de la bâche EPDM.En chaussettes de rigueur car fragile.

Collage d’une descente d’eau:ce sont des pièces que j’ai préparées au travail car on en fabrique déjà pour un client mais pour un autre type d’étanchéité (goudron).Je n’ai eu qu’à sertir un tube sur mon morceau d’EPDM puis à le coller.                    Fin du § .

Ce contenu a été publié dans Belle saison 2010. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *