Présentation

Naissance du projet.

A la naissance d’un projet de construction il y a un lieu, le mien s’appelle « Le Beauvent », situé à Bougerot, commune de Gergy (71).

Ce lieu, issu du patrimoine familial, est le terrain d’expérience de mes parents : potager, plantes rares, arbres, condiments… Et est adjacent à leur résidence secondaire.

Pour ma part, il fut mon terrain de jeu durant l’enfance. Et puis les hasards ! Ma chambre qui part en fumée en mai 98, une tente qui s’installe durant tout l’été… Le déclic !

L’hiver en ville pour les études, l’été sous la tente.

Mais bon ! la tente c’est sympa mais faut en changer tout les ans à cause des UV et puis c’est quand même particulièrement humide. alors je me décide à restaurer une petite cabane que j’avais fait enfant  avec un pote : 2m², le palace. Habitat plume on appelle ça, moi c’est « cabane ». Et puis cabane j’y mets l’électricité, j’y viens de plus en plus. Ce champ m’appelle !

Mon atelier est de l’autre coté de la route, c’est un garage, que j’ai disons, un peu réquisitionné, car je ne crois pas qu’il n’ait vraiment accueilli de voiture. Hum… merci papa pour ta patience. Il y a aussi une maison, pratique pour la cuisine et les points d’eau. Mais bon, cabane l’hiver, c’est quand même précaire !

Ma décision était prise, j’allais me faire « un petit nid » dans ce champ. En fait, je dis champ mais il y a une zone constructible et 1 hectare de terre autour. Certes majoritairement inondable, mais du coup il y a une vue imprenable.

Ce lieu, ce champ, c’est son coté sauvage qui m’attire. J’aime à sursauter au « brame » du hérisson qui s’est posté au pied de la tente pour appeler sa compagne. La question est posée : comment continuer à le ressentir, enfermé dans une habitation « en dure » ?

le projet se dessine : ce sera un cocon, et toute l’attention sera portée sur son intégration, que c e soit au niveau visuel ou au niveau de l’impact sur le lieu. Pas mal de lecture, pas mal de réflexion et Petit a petit un cahier des charges prend forme, matériaux utilisés, forme générale, moyens énergétiques, coût… et c’est au printemps 2008, que, suite àl’acceptation par la mairie de ma déclaration de travaux, cette aventure commence.

Le concepteur.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, j’ai vais d’abord brièvement me présenter pour remettre tout ça dans son contexte.

Je m’appelle François BERTHELOT, je suis originaire de Chalon sur Saône et suis né en 80. Tout petit je voulais être « savant fou », terme imagé qui soulignait déjà mon intérêt pour les sciences et la matière. Ensuite, logiquement, j’ai fait un cursus scientifique. Tout d’abord, un Bac mécanique, qui m’a permis d’obtenir une distinction au concours général de mécanique et ainsi me propulser en classe préparatoire aux grandes écoles. Deux ans très riches d’enseignement, car lorsqu’on est bricoleur, trouver tous les jours des clefs qui expliquent les fondements de phénomènes jusque-là obscures, c’est forcément motivant. Ce fut ensuite la faculté, licence puis maîtrise de mécanique et enfin une admissibilité à l’agrégation de mécanique.

Bref ! Tout ça pour dire qu’au final je me trouve doté d’une assez bonne connaissance des outils de physique qui décrivent le comportement de la matière et des énergies. Outil très pratique quand on veut aborder les problèmes d’habitat en thermes d’architecture et de rendement énergétique.

but du projet :

Outre l’aspect habitat pure, ce projet est avant tout un terrain d’expérience me permettant de tester quantité de lectures sur l’éco-conception des bâtiments. C’est pour moi une synthèse entre d’un coté des techniques traditionnelles voire ancestrales et de l’autre coté le tout-technlogique moderne. Je cherche à travers ce projet à démontrer qu’il existe une alternative entre d’une part la maison dite traditionnelle (maçonnerie, isolation) en matériaux économiques (mais souvent pas très « bio-compatibles) ») et d’autre part la maison bio a 400000€ ou au final, on est prêt à dépenser des fortunes pour gagner quelques calories à l’aide de machines, souvent extrêmement complexes et pas toujours très durables…

L’idée était de ce fait de réaliser avec le maximum de matériaux de récupération voire même de déchets. De chercher avant tout la performance dans la conception plutôt que dans la débauche de moyens. C’est pourquoi j’ai décidé de faire petit mais d’essayer de regrouper le maximum de cas de figure sur cette petite surface. C ‘est d’une part ce qui explique la complexité des volumes mais le critère récupe y est pour beaucoup aussi (bois de palette de 2.4m maxi).

J’ai aussi essayé de respecter au mieux la qualité de l’habitat en recherchant des matériaux le plus sain possible, en ventilant correctement et en respectant nos besoins en apport solaire. J’ai en outre tout fait pour que ce bâtiment ait une âme, qu’il soit harmonieux et adapté à mon mode de vie.

Je vous propose de découvrir ce projet un peu atypique à travers ce blog.

Vous y trouverez étape par étape la démarche de conception et de construction. Des explications sur des techniques que j’ai mises au point ou que j’ai revisitées. Aussi, je me suis attaché à vous proposer le maximum de renseignements sur le coté basse consommation de la construction, le choix des matériaux, la structure, l’agencement mais aussi quelques points administratifs.  J’ai essayé de recenser les points de réussite mais aussi de déception voir d’erreur qui parsèment ce genre d’aventure. J’espère que tout cela vous sera utile et que cela vous inspirera des envies similaires. Le Net est un merveilleux vecteur de documentation et j’espère à ma manière, contribuer à l’enrichissement de cette immense source d’idée.

9 réponses à Présentation

  1. Armand dit :

    C’est bô! 😉

  2. Colin dit :

    Très beau ! 🙂

  3. cyrille fitoussi dit :

    Vue sur internet et, encore mieux, ce soir, sur place, à votre invitation (merci Jérôme DUMONT), une maison insolite et attachante ouverte sur l’horizon en limite des crues de Saône. Enracinement des pulsions créatrices de l’enfance. Modélisation réussie d’une expérience écologique. Poésie des volumes et des matériaux utilisés. Rencontre de passionnés besogneux rêveurs et incontournablement contagieux. A ne soigner sous aucun prétexte !

  4. maindroux dit :

    bonsoir
    je suis venu samedi soir avec joelle et didier
    je suis impressionnè par la construction
    il etait un peut tard (17h)
    le chauffage est il parfait
    le vin etait bon
    amicalement
    yves maindroux

  5. vincent dit :

    ben voila, encore du génie, trop beau, conviviale, tres réfléchi, parfait quoi!!

  6. Elodie Fixtoo dit :

    Très beau projet, et très belle initiave en faveur de la planète !

    Habituellement nos piquets d’ancrage sont utilisés pour de la fixation dit « de jardin » (portique, abris de jardin, haubanage, voile d’ombrage…), après lecture de votre blog, nous somme heureux de participer avec vous à ce geste écologique.

    Suite à votre commande, pouvez-vous nous préciser par mail (contact@fixtoo.fr) ce que vous souhaitez fixer avec nos piquets d’ancrage Fixtoo ? D’avance merci

    Et encore bravo !

    Cordialement,

    Elodie

  7. THAVOT Géraldine dit :

    Bonjour,
    Jérome DUMONT M’a informé de votre travail et de votre site. Je suis passée et est vu votre oeuvre. Elle est magnifique!! Bravo!!

  8. Delaye dit :

    Salut,
    Je trouve le site tout autant excellent que le gars qui le tient.
    Rencontre, Partage et Acceuil fort sympatyque au détour d’un super festival de fin d’été.
    Merci à vous François et la belle équipe pour votre énergie!

    A bientôt,

    Adrien.

  9. de souza dit :

    merveilleux,je suis sur le point de construire en esperant avoir le meme esprit et la meme inspiration…c est marrant parceque moi aussi j ai pu develloper certains reves dans une foret cachée ou mes parents habitent,avec veranda faites de bric et de broc,toit végetalisé(la moitié a finir)et surtout une intégration a la nature environnante …
    bravo pour votre inventivité(j adore le parasol feuille),en esperant pouvoir passer vous voir un jour…
    sincerement,olivier du jura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *